7 avril 2019 :
Je serais sorti dans les premiers …

 

 

… et quelques-uns parmi nous seraient sortis encore avant moi !

Nous la connaissons bien cette scène dite de « la femme adultère » et tous nos regards sont bloqués sur elle. Elle ne dit rien ; sans doute baisse-t-elle la tête et ses yeux sont-ils clos de honte et de peur, car ses accusateurs sont là, de même que les pavés pour la lapider. Les hommes connaissent la Loi : ne faut-il pas l’appliquer sans délai ? Eux, ils savent et ils parlent.

Jésus, lui, ne dit rien. Il sait que la Loi, à l’origine, est faite pour permettre la vie, à l’image de Dieu qui est ‘Le Vivant’. Jésus est cette Parole du Père venue parmi nous pour nous communiquer cette vie. Aussi faut-il qu’il trouve un moyen de faire revenir à la vie cette femme, et aussi ses accusateurs qui respirent le piège et la mort.

Nous connaissons la parole de Jésus : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre. » … et tous s’en allaient en commençant par les plus âgés…. »

C’est alors une marche vers la vie. Mais pour cela il a fallu une reconnaissance de son propre péché par chacun… Ainsi commence une transformation de la conscience et du cœur de chacun.

Sans doute en va-t-il de même pour nous, y compris aujourd’hui. Les horreurs qui viennent à la connaissance du monde et de l’Église dénoncent d’horribles et lamentables prédateurs. Mais en même temps, elles peuvent nous faire comprendre que les uns et les autres nous ne sommes pas propres sur toute la ligne. En dénonçant les méfaits et les crimes de certains, il convient que nous regardions notre propre vie. N’est-ce pas pour cela que le Pape François, il y a quelques temps déjà, nous appelait au jeûne et à la prière. Il n’est pas trop tard pour nous y mettre.

En même temps, le Christ Jésus nous attend pour le sacrement de la réconciliation. Il a hâte de nous dire à nous tous, à vous, à moi, comme à la femme adultère : « Va, et désormais ne pèche plus. »

 P. Bernard Bommelaer

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.