5 janvier 2019 :
L’étranger est associé au même héritage !

N’en déplaise aux tenants du folklore traditionnel – par ailleurs bien agréable – notre fête de l’Epiphanie ne relève en rien dans l’Evangile des paillettes et de la frangipane !  Nous connaissions la manifestation des gilets jaunes ou celle des infirmières, voici la manifestation de Dieu, puisque ce mot d’épiphanie se traduit par « manifestation »

Et lorsque Dieu se manifeste, où va se trouver le véritable pouvoir ? Chez Hérode, souverain fantoche à la solde de l’occupant ? Chez les mages, que la tradition dit rois, sans que l’Evangile n’en pipe mot, mais qui ne manquent ni de savoir ni de fortune ? Chez l’enfant sur la paille d’une mangeoire et cela surement ne sent pas la rose… ?

L’auteur de l’Evangile nous enjoint de prendre position nous-mêmes. Des mages, d’Hérode ou de l’enfant, à qui accorderons-nous la plus grande considération ? Il nous donne aussi un joker pour répondre : ce sont des étrangers qui, menés par la bonne étoile, trouvent la bonne réponse, encore balbutiante.

« Etranger », c’est ce qui n’est pas comme d’habitude, ce qui peut déranger, ce qui parfois éveille la crainte et le désir de protéger le confort de ses traditions. A l’inverse, « étranger », c’est également ce qui peut susciter un choix à la saveur vraiment évangélique : décider librement de se faire le prochain d’un autre : « J’étais un étranger et vous m’avez accueilli »…

Paul, dans sa lettre aux éphésiens, notre deuxième lecture, est lumineux : « Par révélation, Dieu m’a fait connaître le mystère (…) Ce mystère, c’est que toutes les nations sont associées au même héritage, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus »

Il est encore des chrétiens chez qui le mot « étranger » passe mal… Leurs réactions souvent épidermiques sentent peut-être l’étable de la crèche, mais elles ne sentent pas l’Evangile !

Père Alexis Bacquet

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.