22 septembre 2019 :
” Faites-vous des amis avec l’argent trompeur “

Décidemment Jésus manie volontiers l’art de la provocation. L’Évangile de ce dimanche met cela en avant d’une manière peu ordinaire ! Un gérant rusé se voit loué pour son habileté à se sortir d’une mauvaise passe. Or c’est par des moyens peu recommandables qu’il s’attire les futures bonnes grâces des débiteurs de son maître !

En effet, il fait en sorte que leurs dettes soient diminuées afin que plus tard ces derniers lui “renvoient l’ascenseur”, si l’on peut parler ainsi !

Pourquoi Jésus fait-il l’éloge de cet homme ? Tentons une explication : ce n’est pas la malhonnêteté qui est ici louée, mais un usage avisé de l’argent dont on se trouve responsable ! Au lieu d’être une fin en soi, au lieu d’être thésaurisé pour lui-même ou gaspillé, l’argent est utilisé comme moyen d’une fin qui est LE LIEN SOCIAL, LE PARTAGE, LE JUSTE accès aux ressources, LA COMMUNION, L’AMITIÉ…

“Nul ne peut servir deux maîtres… Vous ne pouvez pas servir Dieu et l’Argent”. La parole de Jésus nous donne à réfléchir et à nous examiner intérieurement pour discerner nos motivations profondes : Quel est mon rapport à l’argent ? Est-il une idole qui se trouve subtilement au sommet de mes valeurs ? Ou bien est-il un moyen pour pourvoir au BIEN de ceux dont j’ai la charge, au BIEN COMMUN, au SOUCI DES PAUVRES, à la TRANSMISSION DE LA FOI…?

Pour la part des biens que chacun a reçu en gérance, qu’ils soient matériels comme l’argent, ou spirituels comme les dons que Dieu a mis en moi, quels   gérants sommes-nous ; avisés ou négligents ?

En ces temps où l’Humanité est remise au centre de nos préoccupations, il y a urgence à s’interroger…

Père Christian Mahéas

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.