21 avril 2019 :
Ressuscité !

 

Quelle Semaine Sainte ! Cette année, comme pasteur de notre paroisse saint Médard, je me faisais une joie d’aller à Notre Dame pour les baptêmes de nos catéchumènes ! Et l’incendie de Notre Dame est advenu, jetant tout le monde dans la stupéfaction. Mercredi Saint, j’étais avec les prêtres de Paris à Saint Sulpice pour la messe Chrismale. L’église était pleine, plus une seule place, et des gens dehors ! La ferveur de l’assemblée ne respirait pas la tristesse, mais bien plutôt l’Espérance, une Espérance invincible.

J’entendais aux informations qu’il a fallu 50 ans pour construire la charpente de Notre Dame, qui est partie en fumée en quelques heures ! 50 ans, c’est peut-être 3 générations pour les hommes du Moyen-Âge. Les charpentiers qui ont commencé à construire la « forêt » de Notre Dame n’ont certainement pas vu sa réalisation complète. Ils ne travaillaient pas pour eux, mais pour la beauté de cet édifice, qu’ils édifiaient pour rendre gloire à Dieu. Ils ont transmis leur savoir pour que le travail continue, et la louange aussi. Notre Dame n’est pas l’œuvre d’un individu, mais d’un peuple au travail, un peuple dont le travail est louange !

La cathédrale est un signe ! Le signe de la transmission de la Foi, de l’Espérance et de la Charité à travers les siècles. La véritable cathédrale, c’est le peuple de Dieu, qui se transmet depuis des générations le message du Christ et sa présence !  C’est de cette transmission là dont parle l’apôtre saint Pierre !

 

« Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice, Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se manifester, non pas à tout le peuple, mais à des témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. Dieu nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que lui-même l’a établi Juge des vivants et des morts.  C’est à Jésus que tous les prophètes rendent ce témoignage : Quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon de ses péchés. »

 

Cette annonce du Christ Ressuscité a construit à travers les siècles la cathédrale que nous sommes aujourd’hui. Cette cathédrale est-elle en péril ? Oui, car l’esprit du monde, esprit de jouissance immédiate et de bonheur individuel semble en dévorer la structure ! Non, car tant que la foi existe dans le cœur d’un  seul disciple de Jésus Christ, le témoignage est à l’œuvre. Et quel est ce témoignage ?  « Il est vraiment ressuscité, ce Jésus que vous avez crucifié ! » Voilà notre mission, transmettre ce témoignage, continuer la construction de la cathédrale !

 

Père Albert Gambart

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.