17 novembre 2019 :
« La pauvreté est au centre de l’Évangile »

 

« La pauvreté est au centre de l’Évangile », tel fut le fond du message du Pape François, instituant la journée mondiale des pauvres.

 

Si la pauvreté choisie est une vertu chrétienne qui libère, il y a malheureusement dans ce monde beaucoup trop, et de plus en plus, de pauvreté subie. C’est d’abord à ceux qui en souffrent que s’adresse le Pape. Plus que les nantis peut-être, ils peuvent néanmoins nous enseigner un chemin d’espérance dans la dignité et la solidarité.

 

Certains d’entre eux témoignent ici de leur foi : « Que le grand Dieu me pardonne mes fautes, qu’Il m’accorde sa miséricorde, me protège… »(…) « J’ai en moi cette assurance que, malgré les circonstances défavorables, Tu es toujours près de moi, les épreuves que je subi doivent me rendre meilleur, brûler mes impuretés… Tu ne nous éprouves pas au dessus de nos forces, Tu nous rends plus forts ! »(…) « Il existe une paix intérieure, à nous de la découvrir, une paix et une joie qui nous emplissent ; soyons amour du Christ car nous sommes tous frères ! »(…) «Il nous faut ranimer le désir d’être humainement meilleur, réfléchir sur soi-même et nos réelles capacités à aimer l’autre et le servir… »(…) « Merci mon Dieu, merci pour la création, merci pour la vie, merci pour l’Esprit de Jésus, merci pour les bénévoles qui nous accueillent ! »

 

Ce qui ressort ici, c’est une soif de relations vraies que seules les joies de la rencontre peuvent étancher. Le pauvre n’est alors plus considéré comme un échantillon d’un groupe étiqueté « malheureux », mais comme une personne d’égale dignité ayant vécu des expériences particulières et souvent douloureuses.

 

Qu’elle soit subie ou choisie, la pauvreté peut apporter à chacun cette expérience du manque qui invite à entrer en relation avec l’autre pour se réaliser pleinement. Vivre cela c’est prendre conscience que nous sommes à la fois pauvres et riches, “pauvres de ne rien posséder et riches de tout recevoir de l’Amour à l’œuvre”  (Hervé Le Houéro s.j. in Vie chrétienne n°52).

 

Ensemble nous pouvons reprendre la prière du pape François : « Dieu, Père de chacun de nous, donne-nous la force, la joie ; enseigne-nous à regarder vers l’avant, à être solidaires parce que nous sommes frères, et aide-nous à défendre notre dignité  »

 

Témoignages de pèlerins “Fratello”de Cœur du Cinq

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.