15 septembre 2019 :
Dieu, sans calcul et avec joie !

 

 

Dans la page d’Évangile de ce jour, Jésus nous propose trois histoires de son invention, en réponse aux personnes qui lui reprochent de faire bon accueil aux pécheurs. Je suis persuadé que ces paraboles ne sont guère réalistes : elles constituent une provocation pour nous incliner à penser que Dieu se situe bien au-delà de nos réalismes !

Le propriétaire de cent brebis plaque tout son troupeau, sa richesse, afin d’aller récupérer une seule bête égarée ? Il fait la fête lorsqu’il l’a retrouvée ? Superbe « happy end » mais j’ai du mal à y croire. Un berger interrogé sur cette parabole par les enfants d’une classe de nature leur répondait, goguenard : « s’il elle est tombée dans une crevasse, qu’elle y reste, je ne vais pas risquer de laisser les autres sans surveillance ! »

Une femme qui dispose de dix pièces d’argent – 10 jours de salaire ! – décrète la fête avec ses voisines après avoir retrouvée une seule pièce égarée, en remuant toute la maison ? Cela me paraît peu réaliste : qui parmi nous irait révéler au voisinage qu’un trésor est planqué à la maison dans une insécurité telle qu’il est possible d’en perdre un dixième dans un instant d’inattention ?

Lisez la troisième histoire que Jésus raconte, celle du fils perdu puis retrouvé. Demandez-vous – avec réalisme s’il vous plaît – si vous n’êtes pas plutôt proches du fils aîné : il calcule que l’héritage lui restant est en train de fondre comme neige au soleil avec les libéralités de son père envers le cadet revenu sans le sou !

Les histoires peu réalistes de Jésus provoquent notre manière habituelle de jauger, de peser…Dieu, lui, n’a pas nos manières habituelles de calculer son propre intérêt. Il dispose en lui d’une joie incroyable pour un seul égaré qui fait retour dans le droit chemin…la miséricorde se moque du jugement ! Essayons d’entrer dans la joie de Dieu lorsque la miséricorde anéantit nos calculs !

 

Père Alexis Bacquet

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.