10 mars 2019 :
L’homme ne vit pas seulement de pain

 

Nous entrons dans la période du Carême. Généralement, le mot « Carême » ne nous réjouit pas, car il est synonyme de « privation ». Pour moi, plus que jamais en ces temps troublés de notre Église, il est plutôt une invitation à la conversion ! Jésus a repoussé les trois sortes de tentation qui nous pourrissent la vie :
« Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain ! » Tentation de dominer la matière afin qu’elle satisfasse toute nos faims.
« Je te donnerai ce pouvoir et la gloire des royaumes si tu te prosternes devant moi ! » Tentation de dominer les autres, en se prosternant devant celui qui est capable de nous donner le pouvoir et la gloire.
« Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas, car il est écrit, il donnera pour toi, à ses anges, l’ordre de te garder ! » Tentation de dominer Dieu, en le faisant servir nos intérêts !
Jésus nous invite à rejoindre son propre chemin : se recevoir de Dieu et se mettre au service des autres. Choisir de suivre Jésus, convertir notre cœur, sortir de notre égoïsme et de notre orgueil, tourner notre regard vers le Père, voilà le véritable jeûne qui plaît à Dieu ! Le pape François nous indique quelques chemins de ce jeûne véritable :

« – Jeûne de paroles blessantes : que tes lèvres ne prononcent que des paroles de bénédiction.
– Jeûne de critiques et de médisances : bienveillance et miséricorde doivent habiter ton âme.
– Jeûne de mécontentement : que douceur et patience deviennent tes compagnes de chaque jour.
– Jeûne de ressentiment : que ton cœur cultive la gratitude.
– Jeûne de rancune : que le pardon ouvre toutes les portes qui t’ont été fermées.
– Jeûne d’égoïsme : que la compassion et la charité fleurissent à chacun de tes pas.
– Jeûne de pessimisme : que l’espérance ne quitte jamais ton esprit.
– Jeûne de préoccupations et d’inquiétudes inutiles : que règne en toi la confiance en Dieu.
– Jeûne d’occupations superficielles : que la prière emplisse tes journées.
– Jeûne de paroles futiles : que le silence et l’écoute t’aident à entendre en toi le souffle de l’Esprit Saint. »

Le jour du mercredi des cendres, le prêtre dit en imposant les cendres : « convertis-toi, et crois en l’Évangile ». Nous tous qui choisissons le chemin de la conversion, nous qui abandonnons nos prérogatives, nos pouvoirs et nos richesses pour suivre Jésus et nous mettre au service des autres, nous sommes l’Église du Christ, témoins engagés de son amour pour les hommes.

 

Père Albert Gambart

Ci-dessous la feuille dominicale complète (édito et annonces) que vous pouvez télécharger

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.