Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/Venez-adorer-la-vraie-lumiere-du-monde
      Venez adorer la vraie lumière du monde

Venez adorer la vraie lumière du monde

Editorial du dimanche 7 janvier 2018, par le p. Anderson Marçal Pires.
Il est curieux que, lors la fête de l’Épiphanie, les Rois Mages aient plus d’importance que Jésus, vrai centre de la célébration, qui est une continuité du mystère de Noël. Mais qui sont ces personnages, quel est leur rôle dans le mystère de Noël ?


Les mages qui figurent dans l’épisode de l’Évangile selon Matthieu, ayant appris la naissance de Jésus, viennent « de l’Orient » guidés par une étoile, pour rendre hommage « au roi des Juifs ». L’évangile dit : « Ils se prosternèrent et l’adorèrent. Ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. » L’or est la marque de la royauté, l’encens, celle de la divinité et la myrrhe, utilisée dans l’embaumement des rois.

Ce sont les personnages traditionnels des récits de la Nativité ; et le thème de l’Adoration des Mages devient très populaire -ainsi qu’en témoigne une représentation dans les catacombes de Sainte Priscille à Rome- et se développe ensuite très largement dans l’art chrétien.

La Solennité de l’Épiphanie célèbre la manifestation de Jésus Fils de Dieu, Verbe fait Chair, qui est entré dans le monde au sein d’une famille, la nuit de Noël. Il est la vraie lumière qui vient en ce monde et éclaire tous les hommes. Les trois mages, représentent tous les peuples qui adorent le créateur de l’univers. C’est donc le Christ Messie le centre de cette fête et non les mages qui, eux, représentent tous les peuple de la terre - « ils marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore » comme nous le rappelle le prophète Isaïe.

En 2005, le pape émérite Benoît XVI, au cours de la Journée Mondiale de la Jeunesse en Allemagne, méditant sur la scène de l’adoration des mages, dit à la foule des jeunes : « faire l’expérience d’adorer Jésus lumière du monde, écouter sa parole, apprendre de lui à faire la volonté du Père et retourner par un autre chemin, laissant le Christ guider votre vie ». Grâce à Jésus, nous sommes désormais comme des créatures nouvelles. Alors, proclamons le Christ dans notre société qui a malheureusement décidé d’oublier ses racines Chrétiennes, c’est une grande profession de foi. Que cette lumière intérieure que le Christ nous a apportée, arrive à transformer les déserts spirituels de la vie en oasis de vie, de justice, d’espérance et de paix.

P. Anderson Marçal Pires

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour