Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/Veillez-et-priez
      "Veillez et priez !"

"Veillez et priez !"

Editorial du dimanche 3 décembre 2017, 1er dimanche de l’Avent - par le p. Albert Gambart
Pourquoi Seigneur, nous laisses-tu errer hors de ton chemin, pourquoi rends-tu nos cœurs insensibles à ta crainte ? Reviens, pour l’amour de tes serviteurs et des tribus qui t’appartiennent… Personne n’invoque plus ton Nom ! »


Le cri d’Isaïe interpelle le Seigneur et le provoque à « Déchirer les cieux ». L’homme se coupe de Dieu et s’enfonce dans la nuit, et c’est là son plus grand malheur ! Pourtant, de la bouche du prophète, l’Espérance jaillit ! « Mais, maintenant, Seigneur, c’est toi notre Père ».

L’apôtre Paul, plein de cette Espérance brillante comme une lumière nouvelle s’écrie : « Que la grâce et la paix soient avec vous, de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ le Seigneur. Je ne cesse de rendre grâce à Dieu à votre sujet, pour la grâce qu’il vous a donnée dans le Christ Jésus ; en lui vous avez reçu toutes les richesses… » Dieu notre Père par le Christ Jésus ! Voilà l’origine des fruits spirituels qui fleurissent si abondamment en cette communauté de Corinthe. Ainsi, le témoignage rendu au Christ jailli de l’Eglise de Corinthe, car il est établi fermement au sein de la communauté. Celle-ci devient capable de rendre compte de l’Espérance qui l’anime. Le chrétien n’est pas un marchand de vent et d’illusion ! Il est un témoin de la vie qu’il a lui-même reçue. Son témoignage n’est pas une méthode que l’on apprendrait dans une école de commerce ! Son témoignage provient d’une conviction intérieure, d’une expérience spirituelle de la rencontre avec le Christ-Jésus qui est le chemin la vérité et la vie !

L’Evangile nous invite à demeurer éveillés. Mais comment rester éveillés si nous n’avons nulle attente en notre cœur ? Je reste éveillé quand j’attends la personne que j’aime. Une véritable attente n’a de sens que dans cette tension. En ce premier dimanche de l’Avent, les lectures veulent raviver en nous ce sens de l’attente. Le Christ Jésus est venu nous montrer le chemin vers le Père. Il est auprès du Père, et il reviendra nous chercher ! Alors, reprenons à notre compte la prière d’Isaïe : « C’est toi, Seigneur notre Père ; Notre rédempteur depuis toujours, tel est ton Nom ! » Par Jésus Christ, ton Fils bien aimé venu pour nous sauver, ne nous laisse jamais errer hors de tes chemins !

Père Albert Gambart

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour