Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/Une-nouvelle-facon-de-vivre
      ’Une nouvelle façon de vivre’

’Une nouvelle façon de vivre’

Editorial du dimanche 12 février 2017, par le p. Anderson Marçal Pires.
Ce dimanche, Jésus nous donne une nouvelle façon d’interpréter et de pratiquer la Loi de Dieu. Il n’est pas venu pour abolir la Loi de Dieu mais pour l’amener à sa pleine réalisation. Nous nous rendons compte que Jésus n’est pas concerné par l’extériorité de la Loi mais par la vie intérieure. Il ne se fie pas à l’apparence, mais à l’esprit.


La Loi est importante par son côté pédagogique ; elle établit les limites à poser et aide au discernement. Mais la loi séparée de son essence, de son objectif fondamental, est capable d’asservir. Les pharisiens interprétaient la loi dans sa radicalité, alors qu’eux-mêmes ne la pratiquaient pas. Le Pape Jean Paul II disait que ‘’La loi est parfaite lorsqu’elle est imprégnée de l’amour de Dieu et de l’amour du prochain’’.
Jésus n’est pas contre la Loi de Dieu mais contre le sens qu’en donnaient les pharisiens. Avec l’autorité du Fils de Dieu et la sagesse du Père, il enseigne une loi nouvelle qui permet d’approfondir le sens des commandements. Jésus nous demande de faire un choix, de nous engager dans un nouveau chemin, qui exige de nous une vraie réponse.

L’ Apôtre Paul est l’exemple même d’un ‘’chercheur’’ de la vérité qui, à un certain moment de sa ‘route’, presque inconsciemment, a compris qu’il suivait une série de préceptes par automatisme. En fait, il a réalisé qu’il n’ était plus libre, parce qu’il pratiquait un ensemble de règles et préceptes sans en connaître ni même en chercher les raisons.

L’Apôtre écrit dans ses lettres, qu’avant de connaître le Christ, il était un simple adepte de la norme, vivant dans l’attente de la récompense que lui devait Dieu pour sa bonne conduite.
Ne vous contentez pas de suivre les commandements à la lettre, vous devez en chercher le sens profond, c’est-à-dire le sens donné par Jésus. Le mot, la norme et la loi dans un sens strict peuvent blesser et tuer. Ainsi, on risque de donner plus de valeur à l`interprétation de la Loi qu’à la personne elle-même.

Pendant l’année de la miséricorde, nous avons redécouvert le visage miséricordieux du Père que nous présente Jésus. Cette nouvelle interprétation de la Loi que Jésus nous enseigne est basée sur l’amour du prochain, sans abandonner la loi de Moïse ; au contraire, je dirais que la Parole de l’Ancien Testament doit être comprise à la lumière de l’enseignement de Jésus, Fils de Dieu. La Loi a été faite pour l’homme, et non l’homme pour la Loi" .

p. Anderson Marçal Pires

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour