Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/Toussaint-Tous-Saints
      Toussaint,Tous Saints

Toussaint,Tous Saints

Editorial du mardi 1er novembre 2016, par le p. Albert Gambart.
Ce jour de la Toussaint, nous fêtons la communion des saints, c’est-à-dire toutes celles et ceux qui ont marché à la suite du Christ au souffle de son Esprit jusqu’à la maison du Père. Nous, nous sommes encore sur la route, mais aspirés par un tel souffle, soyons fermes sur ce chemin !


En la fête de la Toussaint, je vous propose de lire le récit des béatitudes à la lumière de la prière que Jésus lui-même nous a enseignée.

Heureux les pauvres de cœur, le royaume des cieux est à eux ! Le pauvre de cœur est celui dont le cœur, vidé du désir de richesse, n’attend qu’une seule chose : le Royaume des cieux. C’est ce qu’il exprime en disant : « Notre Père, qui es aux cieux !"

Heureux ceux qui pleurent, ils seront consolés ! Lorsqu’on aime vraiment le Christ, Fils de Dieu, quelle souffrance que le Nom de Dieu soit moqué, ridiculisé. La prière jaillissant d’un cœur qui pleure est vraiment : « que ton Nom soit sanctifié ».
Heureux les doux, ils recevront la terre en héritage. « Que ton règne vienne », le doux exprime son désir d’habiter la terre de Dieu, la terre où la violence est vaincue !
Heureux ceux qui ont faim et soif de la Justice, car ils seront rassasiés. La volonté de Dieu, c’est que tout homme soit sauvé et parvienne à la connaissance de la vérité ! Celui qui a soif de Justice voit l’homme comme Dieu le voit, il communie à Sa Volonté !

Heureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde. Chouraqui traduit « miséricordieux » par « matriciels », comme des entrailles de mère qui donne la vie. Quand nous demandons notre pain quotidien, de quel pain s’agit-il ? Peut-être de celui qui fait naître l’Eglise, Corps du Christ, Communion des saints : l’Eucharistie.
Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu. Le Cœur pur, c’est celui dont les péchés sont remis. Alors, il s’ouvre à la lumière de Dieu et il marche jusqu’à le rencontrer !
Heureux les artisans de paix, ils seront appelés Fils de Dieu. L’artisan de paix, c’est celui qui est capable de pardonner comme Jésus pardonne. Celui-là mérite vraiment d’être appelé « Fils de Dieu ».

Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, le Royaume des cieux est à eux. Subir la persécution, c’est risquer de trahir, comme Pierre ! Mais si L’Amour du Seigneur est plus fort en nos cœurs que toute tentation, nous marchons vers la vraie joie et la véritable allégresse, là où nous serons vraiment délivrés du mal !

Ces béatitudes que nous demandons en disant le Notre Père. Puissent-elles vraiment être chemin de sainteté, afin que nous devenions Tous Saints !

Père Albert Gambart

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour