Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/TOUTES-LES-NATIONS-SONT-ASSOCIEES-AU-MEME-HERITAGE
      "TOUTES LES NATIONS SONT ASSOCIEES AU MÊME HERITAGE"

"TOUTES LES NATIONS SONT ASSOCIEES AU MÊME HERITAGE"

Nous voilà donc à la fête de l’Épiphanie ! Cette fête est universellement connue, grâce à la fameuse galette des rois, omniprésente dans toutes les boulangeries de France et de Navarre ! Mais au-delà de la Galette, dans l’Évangile de ce jour les symboles forts ne manquent pas.


D’abord, les «  mages venus d’Orient » invitent à penser aux terres lointaines, d’Arabie, de Perse ou de Mésopotamie. Ces hommes se mettent en marche à cause d’une étoile. Voilà un autre symbole très fort : un signe dans le ciel parle à des peuples différents, et les invite à se mettre en chemin et à se rencontrer, ce qui arrive a une dimension universelle ! Les étoiles dans le ciel sont un repère pour tous les peuples ! Le roi Hérode interroge les Grands Prêtres et les scribes. Ces derniers vont trouver dans la Sainte Écriture le lieu de la naissance de celui que les mages nomment «  le roi des juifs ». Les prophètes de la bible ont annoncé cette naissance que les mages ont lu dans les étoiles. Pourtant, ce même roi Hérode décidera de la mort de cet enfant. Tout est déjà présent de cette révélation qui ne cesse de bousculer le cœur de l’homme depuis 2000 ans ; une révélation qui interpelle tout homme à travers le monde, qui appelle à une conversion. Une conversion, c’est toujours un choix, et ce choix ne peut se faire que librement. C’est pourquoi la personne de Jésus demeure un signe de cette contradiction. Aujourd’hui encore, nos frères chrétiens d’Orient subissent la persécution de manière si cruelle, simplement parce qu’ils se déclarent Chrétiens !

Les mages, ces hommes d’Orient ont accompli leur pèlerinage, afin de reconnaître dans l’enfant de la crèche celui qui vient sauver l’homme. Et ils sont repartis pour vivre ce salut là où ils habitent, révélant ainsi l’Universalité du Salut en Jésus-Christ !

L’or précieux qu’ils lui offrent manifeste leur reconnaissance de Jésus comme Roi. L’Encens que l’on fait brûler dans les temples en l’honneur de la divinité manifeste leur reconnaissance de Jésus comme Dieu. La myrrhe, amer parfum de l’embaumement des morts, manifeste leur reconnaissance de l’humanité véritable de Jésus.
Par leur rencontre de Jésus et l’hommage rendu à l’humanité, à la divinité et à la royauté de cet enfant désarmé, les mages nous montrent un chemin d’éternité, un chemin auquel aspire le cœur de tout homme ! 

Père Albert Gambart

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour