Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/Question-de-Fecondite
      Question de Fécondité

Question de Fécondité

Editorial du 18 décembre 2016, 4ème dimanche de l’Avent - par le p. Bernard Bommelaer.

Imaginons cet homme jeune, plein de force, d’amour et de projets. Il est fiancé. Il se garde pour ‘elle’, et elle se garde pour ‘lui’ : ils sont vierges tous les deux. Ils sont passionnés l’un pour l’autre. Et voilà qu’il découvre qu’elle est enceinte. C’est un véritable tsunami qui l’ébranle. Mais l’aimant et la respectant, il veut lui rendre sa liberté en la répudiant avec discrétion.


Et voici que l’Ange lui fait comprendre que l’Enfant à naître est le fruit de l’Esprit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi ton épouse… » … « et il prit chez lui son épouse. »

Désormais Joseph va apprendre à ce fils, né du Saint Esprit et de leur double virginité, à être fils. Lui-même apprendra à être père et, par lui, l’Enfant saura ce qu’est un père, et lui dira ‘Abba’ (papa). C’est de ce terme qu’il appellera, priera Dieu son Père. Plus tard quand Jésus nous parlera du Père, il gardera forcément quelque chose de ce qu’il a découvert en Joseph.

Je ne sais si nous pouvons mesurer la fécondité de ces deux virginités qui sont demeurées telles et qui ont donné un fruit extraordinaire : l’Emmanuel, le Fils de Dieu parmi nous, Jésus. A notre humble niveau de femmes et d’hommes d’aujourd’hui, le célibat consacré, la virginité consacrée sont une source extraordinaire de fécondité. Qu’importe qu’ils ne soient pas de mode, car la valeur ne tient pas à la mode. Certes, le mariage est le chemin le plus habituel, source de rayonnement et de fécondité, et nous aimons y conduire.

Et ces deux chemins, célibat consacré et mariage, s’épaulent mutuellement. L’un rappellera l’absolu de l’Amour divin, et l’autre, dans l’altérité du couple mettra en valeur la chasteté, c’est-à-dire cet infini respect de l’autre jusqu’au sein de la tendresse. L’Amour de Dieu seul interpellera l’amour pour autrui, et l’amour des autres trouvera dans l’amour de Dieu une source inaltérable. L’amour du conjoint et des enfants rappellera à l’Amour universel qu’il n’est authentique que s’il passe aussi par les personnes concrètes et particulières… Mais aussi que l’amour au sein d’une famille perdrait de son sens s’il n’était pas ouvert à l’universel.

C’est tout cela que « Joseph homme juste » découvrira au fil de années en faisant ce que lui a dit le Seigneur par la voix de l’Ange : « prendre chez lui son épouse, Marie. »

P. Bernard Bommelaer

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour