Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/Pourquoi-une-journee-mondiale-des-pauvres-est-ce-une-journee-mondiale-de-plus
      Pourquoi une journée mondiale des pauvres, est-ce une journée mondiale de (...)

Pourquoi une journée mondiale des pauvres, est-ce une journée mondiale de plus ?

Editorial du dimanche 19 novembre 2017, par Charles Gazeau, diacre.
Cette journée est l’un des fruits du jubilé de la Miséricorde qui nous a été donné à vivre en 2015. « Au terme du Jubilé de la Miséricorde, j’ai voulu offrir à l’Église la Journée Mondiale des Pauvres, afin que dans le monde entier les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage et mieux signe concret de la charité du Christ pour les derniers et pour ceux qui sont le plus dans le besoin. » nous dit le Pape François.


Il me paraît inutile de vous dire que l’exercice de la Charité du Christ ne doit pas s’exprimer qu’au cours de cette journée pour l’oublier les 364 jours restants de l’année. Dans son message le pape précise « Cette Journée entend stimuler, en premier lieu, les croyants afin qu’ils réagissent à la culture du rebut et du gaspillage, en faisant leur la culture de la rencontre. En même temps, l’invitation est adressée à tous, indépendamment de l’appartenance religieuse, afin qu’ils s’ouvrent au partage avec les pauvres, sous toutes les formes de solidarité, en signe concret de fraternité. »

Pour accueillir cette belle rencontre avec le Christ par le Pauvre, il nous faut parfois faire une mue, se convertir intérieurement. En ce sens, sur notre paroisse, une proposition est faite à chacun de vous par la méditation, l’échange et un partage communautaire sur le livre « La sagesse d’un pauvre »

Le message de cette journée mondiale des pauvres est fondé sur la lettre de Saint Jean « Petits enfants, n’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité » (1 Jn 3, 18). Ces paroles de l’apôtre Jean expriment un impératif dont aucun chrétien ne peut faire abstraction.

Ce message nous invite, tout autant que la conversion du cœur, au service du frère « Ne pensons pas aux pauvres uniquement comme destinataires d’une bonne action de volontariat à faire une fois la semaine, ou encore moins de gestes improvisés de bonne volonté pour apaiser notre conscience. Ces expériences, même valables et utiles pour sensibiliser aux besoins de nombreux frères et aux injustices qui en sont souvent la cause, devraient introduire à une rencontre authentique avec les pauvres et donner lieu à un partage qui devient style de vie. »

Dans la joie fraternelle du service du frère.

Charles Gazeau, diacre

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour