Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/Paix-a-cette-maison
      Paix à cette maison !

Paix à cette maison !

Editorial du mois de juillet, par le p. Albert Gambart
Ce dimanche, dans l’évangile de Luc, Jésus envoie les 72 disciples en mission. Il les appelle certainement parmi les personnes qui le suivent. Le chiffre 72 pourrait indiquer aussi le nombre des nations connues de l’époque ; comme pour manifester l’ouverture au monde du message du Christ.


La mission n’est pas réservée aux seuls apôtres, mais elle concerne aussi les autres. Nous sommes tous appelés à devenir disciples. Un mot caractérise l’esprit de la mission, c’est le mot « Paix » ! « Paix à cette maison ! » « S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui. Sinon, votre paix reviendra sur vous. » La semaine dernière, Jacques et Jean voulaient faire tomber le feu du ciel sur la maison des samaritains parce qu’ils refusaient de recevoir Jésus et ses disciples. Et Jésus se retournant, les avait vertement réprimandés. Ainsi, les disciples ne sont pas chargés de porter la guerre, mais la paix, cette paix qui revient sur eux en cas de refus. Qu’est-ce que cela veut dire sinon que le refus qui leur ait opposé ne provoque plus en eux colère, violence et amertume. Les disciples demeurent dans la paix, car le jugement revient à Dieu. Ainsi, Jésus intercédera pour ses bourreaux, ceux-là même qui le clouent sur la croix : « pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ! »

C’est en entendant cet évangile que saint François a compris le sens de sa mission. C’est à cette lumière-là qu’il a découvert ce qu’était la véritable pauvreté. Ce n’est pas par la force des armes, ou par la puissance du langage, ou par le prestige de la culture que la foi dans le Christ Ressuscité se transmet, mais par cette manière constante de souhaiter et donner la paix et de joie qui viennent du Christ à tous ceux qui veulent bien l’accueillir. La devise de saint François n’est-elle pas : « Pax et Bonum » ?

Nous allons partir en vacances, un temps propice au repos, à la famille, à la rencontre. Comment demeurer disciples, alors que nous partons en vacances ? Pouvons-nous nous mettre en vacances de la foi qui nous habite, en vacances de Dieu ? Ma prière pour chacun de nous serait plutôt la suivante :

« Seigneur, nous partons en vacances, et toi, tu demeures notre compagnon sur la route. Puisse ce temps être un temps de repos, d’apaisement, de sourire ! Que ton Esprit fasse de chacun de nous des témoins de ta paix, porteurs de ta joie. Que ta Parole habite nos cœurs, et que nous gardions toujours le désir de te rencontrer dans la prière, dans l’Eucharistie, dans le partage avec les autres. Seigneur Jésus, toi qui es toujours avec nous, permet que nous ne nous éloignions jamais de toi ! »

Père Albert Gambart

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour