Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/NOEL-ET-VISITATION
      NOËL ET VISITATION !

NOËL ET VISITATION !

Ce dimanche, nous entendons l’Évangile de la Visitation, la rencontre d’Élisabeth et de Marie ! Le récit est d’une grande simplicité et il s’ouvre sur la Révélation de Noël : « D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur ! » Le mystère de Noël est à l’œuvre, et le tressaillement de Jean-Baptiste dans le sein de sa mère en est le signe ! Il provoque le témoignage d’Élisabeth.


Noël, c’est Dieu qui visite son peuple. Noël, ce n’est pas un seul jour dont on se souviendrait comme d’un évènement du passé, mais bien plutôt le début d’une histoire qui se poursuit aujourd’hui. Comme Élisabeth, nous sommes invités à « nous laisser visiter ».

Le Seigneur Dieu vient à la rencontre de son peuple : « En entrant dans le monde, le Christ dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps. Tu n’as pas agréé les holocaustes ni les sacrifices pour le péché ; alors, j’ai dit : Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté . »

Mais quelle est la volonté de Dieu ? Paul répond à cette question dans la lettre à Timothée : " J’encourage, avant tout, à faire des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce pour tous les hommes…. Cette prière est bonne et agréable à Dieu notre Sauveur car il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la pleine connaissance de la vérité."

Se laisser visiter par le Seigneur qui vient, c’est accepter d’ouvrir son cœur à l’Esprit qu’il nous donne, c’est accepter que son Royaume s’étende jusqu’à nous et au-delà de nous par nos paroles et nos actions.

Paul le dit dans son épitre aux Romains : « En effet, le royaume de Dieu ne consiste pas en des questions de nourriture ou de boisson ; il est justice, paix et joie dans l’Esprit Saint. »
Le jour de la Visitation, Élisabeth est saisie par la rencontre du Christ et Marie est la messagère du Dieu tout puissant.

A Noël, nous fêtons la naissance du Christ. Comme Élisabeth, nous sommes invités à accueillir le Christ Jésus, qui se livre dans la pauvreté d’un nourrisson, afin que nous le fassions grandir en nous jusqu’à lui ressembler !

Noël aujourd’hui, c’est laisser le Christ naître en nous, afin que par nous, par notre vie et nos actions, sa Parole puisse toucher le cœur de tous ceux qui ne le connaissent pas encore.

Père Albert Gambart

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour