Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/La-promenade-de-Saint-Joseph-et-de
      La promenade de Saint Joseph et de l’Enfant Jésus, un tableau rare et (...)

La promenade de Saint Joseph et de l’Enfant Jésus, un tableau rare et original

L’église Saint-Médard conserve en ses murs un tableau du peintre espagnol Francisco de Zurbaran (1598-1664).
C’est l’une des très rares œuvres de cet artiste majeur présentée dans une église française

À l’occasion de la fête de Saint Joseph, patron de l’Eglise, prenons le temps d’observer attentivement cette peinture à la thématique originale.


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • Père Emmanuel Boudet Ecrire à l'auteurChristine
  • 16 janvier 2014
  • réagir

Observons le tableau

Saint Joseph est représenté debout, le buste légèrement penché vers l’avant, le regard baissé vers le sol en signe de son humilité. Il est vêtu d’une tunique rouge sombre et drapé dans un grand manteau, qui le fait ressembler à un pèlerin, impression accentuée par le bâton de marche qu’il tient à la main. Au sommet de ce bâton, l’éclosion de quelques feuilles rappelle sa désignation comme époux de Marie, symbole tiré d’un évangile apocryphe. Ces feuilles nouvelles sorties du bois mort peuvent aussi nous faire penser à une annonce de la Résurrection.
Joseph donne la main à l’Enfant Jésus. Il le domine de sa haute taille, mais ne le regarde pas. Il conduit l’enfant en même temps qu’il semble s’incliner devant lui.
Jésus, à la gauche du tableau, serre la main de Joseph. Il tient aussi un bâton, mais le sien a une forme de Croix. Son manteau rouge sang évoque aussi la Passion. Son regard est tourné vers le Ciel, vers le haut, vers Joseph bien sûr, vers son Père des cieux d’abord.

L’Enfant-Dieu et son père de la terre

Quand peut avoir lieu cette scène émouvante ? Peut-être un jour parmi d’autres dans les environs de Nazareth, à l’heure où la journée de travail s’achève, où les outils sont remisés, où les derniers rayons dorés du soleil laissent glisser la fraîcheur du soir. La solennité des attitudes, les vêtements de voyage, l’âge de l’enfant, la Croix et le bâton feuillu, rappellent aussi le chemin qui monte vers Jérusalem, celui de la montée au Temple où Jésus se rendit avec ses parents.

Dans les Evangiles, c’est la dernière fois que nous entendons parler de Joseph. Sans doute est-il mort peu après, avant la vie publique du Christ. Pour l’heure, on lit dans le regard que Jésus porte sur lui de la douceur, une certaine tristesse et comme une forme de reconnaissance pour cet homme qui a accompagné ses premières années.
Dans les mains qui lient l’homme et l’enfant se dessine une nouvelle fois l’Alliance entre Dieu et son peuple. Et la force ne vient pas de l’homme mûr à la haute stature mais de l’enfant qui contemple le Ciel.

Dévotion à Saint Joseph

Le tableau fut commandé pour le maître-autel du couvent San José de la Merci Déchaussé à Séville. Il date de 1636. L’Espagne et l’Europe entière connaissent alors une nouvelle dévotion pour Saint Joseph à la suite de Saint Ignace de Loyola, de Saint Jean de la Croix et de Sainte Thérèse d’Avila, qui écrit dans son autobiographie :

Que ceux qui ne trouveraient pas de maître pour leur enseigner l’oraison prennent pour maître ce glorieux Saint Joseph et ils ne s’égareront pas en chemin.

Zurbaran peint à plusieurs reprises la figure de saint Joseph, dans un « Couronnement de Saint Joseph » du musée de Séville, dans une « Nativité » de Grenoble, dans la « Fuite en Egypte » de Besançon. A peu près à la même époque, Georges de La Tour peint son « Saint Joseph charpentier », conservé au Louvre et « L’Ange apparaissant à Saint Joseph » du musée de Nantes.

En savoir +

Voir l’exhortation apostolique consacrée à Saint Joseph par le Bienheureux pape Jean-Paul II :

HTML - 65 ko
Redemptoris Custos - Jean-Paul II, Exhortation Apostolique (15 août 1989)

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour