Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/Joyeux-Noel-615
      Joyeux Noël !

Joyeux Noël !

Editorial du dimanche 24 décembre 2017, par le p. Albert Gambart
Voici Noël ! Dans la lecture de la messe de la nuit de Noël, saint Paul proclame :
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes ! C’est elle qui nous apprend à rejeter le péché et les passions d’ici–bas pour vivre en hommes justes…


Jésus-Christ s’est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes et de nous purifier pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le bien ! »

L’apôtre Paul exprime en peu de mot tout le sens du message de Noël. Dans une autre épitre, la faiblesse qu’il constate en lui-même lui fait s’écrier : « Malheureux homme que je suis ! Qui me délivrera de ce corps de péché et de mort » Aujourd’hui encore : l’égoïsme des riches, la violence des hommes entre eux, la guerre qui fait le malheur de ceux qui ne la recherchent pas ! Elle est bien longue, la triste liste des conséquences des passions déréglées par la convoitise et la colère de l’homme.
L’annonce de l’ange aux bergers est véritable souffle d’espérance : « Ne craignez pas ! Car voici que je viens vous annoncer une Bonne Nouvelle : Aujourd’hui vous est né un Sauveur ! Il est Messie et Seigneur ! Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ! » Il ne faut pas craindre l’irruption de Dieu dans nos vies, car la paix qu’il nous donne, la paix de son Esprit, permet et provoque la conversion de nos cœurs. Ce monde de paix que nous espérons tant construire, est-ce un rêve illusoire ? Par l’avènement du Christ, sa naissance en notre monde, l’offrande de sa vie, nous, les chrétiens, nous affirmons que c’est possible, grâce au pardon du Seigneur, à son Amour en nos cœurs, à sa vie en nos corps. Comme dit saint Paul, nous sommes appelés à devenir un peuple ardent à faire le bien !

Oh, Oui ! En ce temps de Noël, au cœur d’un monde déprimé, puissions-nous recevoir à profusion cette paix promise par l’ange aux bergers, cette paix qui chasse la peur et fait de nous des hommes et des femmes libérés. En cette paix, le désert peut refleurir, car enfin les hommes acceptent de vivre ensemble pour mettre en œuvre la force de l’Esprit pour le bien de notre monde. Alors, en cette grâce de Noël, devenons un peuple ardent à faire le bien !

Père Albert Gambart

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour