Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/ITINERAIRE-DE-PARENTS-UN-PEU-PERDUS
      ITINERAIRE DE PARENTS UN PEU PERDUS...

ITINERAIRE DE PARENTS UN PEU PERDUS...

L’Évangile de ce Week-end nous présente une sorte de bande dessinée. Jésus, 12 ans révolus, accompagne ses parents pour une « montée » à Jérusalem, vibrante de la fête de la Pâque. Tout le monde connaît l’épisode : les parents s’en retournent sans le fiston, pensant sans doute qu’il est avec la parenté...puis ils s’inquiètent de ne pas le revoir. Le cherchant avec crainte, ils ne le retrouvent qu’au bout de trois jours, dans le temple, où il fait l’admiration des docteurs de la loi.


En filigrane dans cette bande dessinée, repérons bien l’itinéraire psychologique que les parents du dénommé Jésus sont obligés de parcourir ! Il leur faut accepter de perdre un peu celui qui pourtant est « le leur » Tout comme n’importe quel parent d’aujourd’hui doit perdre d’une certaine manière sa progéniture afin que celle-ci se construise elle-même comme individu libre de ses propres choix. Les parents de Jésus passent par l’angoisse de « trois jours », avant d’accéder à une renaissance, comme une résurrection ! Les mêmes parents retrouvent leur Jésus, mais comme un autre homme : 12 ans seulement, et cependant grand au milieu des docteurs de la loi qui « s’extasient sur son intelligence et ses réponses » L’itinéraire des parents est aussi fait d’incompréhension, lorsque leur enfant semble sourd à leur angoisse et assène : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Il me faut être chez mon Père ! »

Chapeau aux parents qui vivent cet itinéraire ! Ils ne comprennent pas tout ou pas bien. Ils accueillent ce qui vient et comme cela vient. Ils demeurent liés affectivement et se rendent disponibles.

Ils savent recevoir la décision de Jésus lorsqu’il affirme avoir fait du Père sa priorité.

Aujourd’hui la liturgie de l’Eglise invite à fêter la « Sainte famille ». Ce n’est pas de la guimauve pour béni-oui-oui ! C’est un feu d’artifice de patience, de ténacité, d’accueil de la liberté de l’autre pour parents d’aujourd’hui qui désirent vivre avec leurs enfants une relation aussi bien saine que sainte.

Père Alexis Bacquet

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour