Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/BELLE-NOUVELLE-ANNEE-POUR-LE-REGNE-DE-DIEU
      BELLE NOUVELLE ANNÉE ... POUR LE RÈGNE DE DIEU !

BELLE NOUVELLE ANNÉE ... POUR LE RÈGNE DE DIEU !

Dialogue impossible aujourd’hui dans notre page d’Évangile entre deux hommes que tout sépare. D’un côté Pilate, l’autorité romaine d’occupation et de l’autre côté Jésus, bafoué, qui vient d’être arrêté comme malfaiteur. Et Pilate demande au prisonnier : « Es-tu roi ? » Si Jésus répond oui, c’est qu’il s’oppose à l’autorité de l’empereur ! Le Christ répond : « Ma royauté n’est pas de ce monde »


C’est là une subtile échappée ! Puisqu’il parle de sa royauté, donc d’une certaine manière il est roi…D’un autre côté affirmer que sa royauté n’est pas de ce monde doit plonger le pauvre Pilate dans un abime de perplexité…

Pour avancer dans la subtilité il faut savoir que le récit est rapporté par st Jean, amateur de distinctions fines, par exemple celle qu’il établi entre : « être DE ce monde » et « être DANS ce monde » Ainsi dans son Évangile Jean met-il dans la bouche de Jésus s’adressant à ces disciples l’affirmation suivante : « Ils ne sont pas de ce monde »…mais je les envoie dans ce monde… » Cela signifie que les disciples ne sont pas soumis à tous les modes de pensée de ce monde et qu’ils peuvent même y être signes de contradiction…et en même temps c’est bien dans ce monde concret, dans la rencontre de tous les humains, qu’ils ont à vivre des paroles et des actes du Christ. L’Évangile, ce n’est pas du « jus de crane », c’est une manière bien concrète de vivre dans ce monde !

Dans un débat avec les pharisiens au chapitre 17 de st Luc, Jésus avait déclaré : « Le Règne de Dieu est parmi vous ! » Trois conséquences : 1) le Règne de Dieu, c’est quelqu’un, ce Jésus que nous reconnaissons Christ. 2) Le Règne de Dieu n’est pas comme le brutal bouleversement d’un grand soir, mais il est plutôt comparable à la croissance lente et progressive d’un enfant. 3) Lorsque dans la prière de Jésus nous disons : « Que ton Règne vienne »…ce n’est pas une manière de dire à Dieu : « Allez, fait le boulot, on est usé à force d’attendre ! » C’est plutôt un cri : « Donne-nous la force de l’Esprit pour que nous sachions faire grandir ton Règne ! »

Dimanche prochain débute une nouvelle année liturgique… Je vous souhaite une belle nouvelle année avec ce vœu : que nous ayons à cœur de faire grandir le Règne de Dieu !{{}}

Père Alexis Bacquet

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour