Paroisse Saint-Médard 75005 Paris
http://saintmedard.org/Aimer-c-est-tout-donner
      "Aimer, c’est tout donner !"

"Aimer, c’est tout donner !"

Editorial du dimanche 2 juillet 2017, par le p. Albert Gambart.
Déjà, l’année scolaire se termine ! Les vacances arrivent. Tous, nous espérons que le rythme de notre quotidien se ralentisse. Puisse ce temps propice au repos être aussi propice à la prière. Prendre un peu de temps pour Dieu !


Jésus, dans l’évangile de ce dimanche nous y invite en des termes qui peuvent paraître bien austères, surtout en ces jours de départ en vacances ! « Qui a trouvé sa vie la perdra ; qui a perdu sa vie à cause de moi la gardera. » Cette parole résonne bizarrement dans l’ambiance de notre monde qui a soif de bien-être !

Aussitôt, la question surgit en notre esprit : « mais, qu’est-ce que le Seigneur attend de nous ? Nous demande-t-il de ne pas aimer notre vie ? » Ces paroles de Jésus sont déconcertantes, car elles paraissent nous détourner de tout amour humain. « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ». On a un peu l’impression que la vie est une croix à assumer, et qu’aimer est une illusion qui nous détourne de la croix ! Cela ne favorise pas l’enthousiasme !

Jean proclame ceci dans sa lettre : -« Celui qui déclare être dans la lumière et qui a de la haine contre son frère est dans les ténèbres jusqu’à maintenant. Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et il n’y a en lui aucune occasion de chute. »- Ainsi, il nous faut garder à l’esprit le commandement nouveau : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ! » Il s’agit donc pour chacun de nous d’apprendre à aimer comme Jésus nous a aimés, c’est-à-dire de savoir donner notre vie pour nos frères et sœurs. C’est pour cela que Jésus nous invite à l’accueillir. Il nous apprend à nous départir de notre égoïsme, de nos convoitises, ces addictions qui nous ferment sur nous-mêmes et nous rendent esclaves. C’est cela que saint Paul suggère lorsqu’il dit : « De même, vous aussi, pensez que vous êtes morts au péché, mais vivants pour Dieu en Jésus Christ. » C’est tellement vrai ! C’est quand on aime qu’on devient vraiment généreux, et c’est en se donnant soi-même que l’on se découvre vraiment dans le regard de l’autre !

C’est à cette liberté que Jésus nous invite. Il nous demande de l’accueillir, afin que nous puissions renaître à la vie qu’il veut nous donner, car « Ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meure plus ! » Alors, que ces vacances soient pour vous l’occasion de vous tourner vers Jésus, et comme la Samaritaine, de le rencontrer au bord du puits. Et qu’il vous donne de cette eau qui désaltère et qui fait de nous tous des sources jaillissantes en vie éternelle.

Père Albert Gambart

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Bonnenouvelle.fr

Diocèse de Paris

Saint(s) du jour

Lectures du jour